Les infos de la branche

element comptable

Philippe Paillat signe l'accord EDEC pour la profession de la photographie

Signature de l’EDEC Eco-Prospective Commerce 2020-2022 entre l’Etat et les 19 branches professionnelles du commerce

Les 19 branches professionnelles réunies au sein de l’Opcommerce viennent de signer un accord-cadre national d’Engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC).

Baptisé EDEC Eco- prospective commerce 2020-2022, ce nouvel accord  intervient suite à l’appel à projets national à destination des branches professionnelles, lancé dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) par le ministère du Travail.

Deux axes d’action
Ce nouvel accord-cadre s’articule autour de deux axes. Un axe Transition écologique, qui constitue un enjeu mondial et national dans lequel le commerce s’investit pleinement par l’implication active des branches professionnelles, dans le but d’accompagner les entreprises à concourir à son accélération.

Cet axe vise à répondre aux enjeux de la transition écologique au sein des entreprises du commerce qui voient leur modèle totalement transformé, avec un impact sur les métiers et les compétences des salariés.

Il se décline en quatre projets distincts :

  • étude sur les impacts de la transition écologique sur les emplois et compétences du commerce à moyen terme,
  • ingénierie de formation et pédagogique sur les compétences liées à la transition écologique,
  • diagnostic et accompagnement des entreprises à l’enjeu de la transition écologique,
  • transfert de compétences pour l’accélération de la transition écologique dans le commerce.

Création d’un portail
Le deuxième axe de l’EDEC porte sur une démarche d’anticipation des métiers et des compétences. A travers la création d’un portail agrégeant les données disponibles, il s’agit d’accompagner les branches professionnelles du commerce dans la transformation digitale des outils mis à leur disposition pour alimenter leurs travaux de prospective en matière d’évolution des emplois et des compétences.

Les partenaires sociaux pourront analyser plus finement les données à leur disposition dans un but d’anticipation. Ces données contextualisées au niveau de chaque branche et de chaque territoire doivent aboutir à un accompagnement plus pertinent des  100 000 entreprises adhérentes à l’Opcommerce. Une fiche action est dédiée à cette thématique qui consiste à la création d’un portail « Prospective Compétences Métiers » dédié au secteur du commerce.


L’Opcommerce, organisme relais
Côté financement, cet EDEC bénéficie d’une enveloppe globale estimée à 1 169 121 euros, financée à 50 % par le ministère du Travail dans le cadre du PIC. En tant qu’organisme relais, l’Opcommerce est mandaté par l’Etat et les partenaires sociaux des branches professionnelles pour mettre en œuvre les dispositions de l’accord-cadre et en assurer le suivi. Il en assure également le portage administratif et financier.